Actualité | Newsletter | | Faire un don | Contact | Presse | Liens & Ressources | FAQ
Animaux de ferme et maltraitance : soyons vigilants !

L'état d'engraissement

Etat d'engraisseemnt : l‘animal est-il trop maigre ?

Bien souvent, c‘est l‘état de maigreur des animaux qui conduit des particuliers à  alerter des associations de protection animale. Mais juger de l‘état d'engraissement d‘un animal n‘est pas forcément aisé.
Les illustrations qui suivent présentent des critères établis par des professionnels de l‘élevage, pour donner une note objective correspondant à  la condition corporelle des animaux. Plus la note est basse, plus l‘animal est maigre. Mais attention, l‘appréciation finale de l‘état d'engraissement d‘un animal doit être réalisée par un vétérinaire ou un professionnel expérimenté.

 

état de maigreurA quel stade doit-on considérer que l‘état de maigreur d‘un animal est inacceptable  ? (Photo SPA délégation Pyrénées Orientales)
Comment mesurer l‘état d'engraissement des animaux ?

Tout d‘abord, nous vous recommandons la plus grande prudence lors de l‘approche et de la manipulation des animaux qui peuvent s‘avérer dangereux. Si nécessaire, faites appel à  un professionnel expérimenté.

L‘état d‘engraissement d‘un animal peut être évalué en l‘examinant visuellement et/ou en palpant certaines régions de son corps. L‘évaluation des amas graisseux permet de donner une note correspondant à  un état de chair.

L‘évaluation doit être réalisée sur un animal calme, debout, sur une surface plane et lorsqu‘il est à  l‘arrêt et en mouvement ; il doit être observé sous différents angles : de devant, de côté, de dos.

Certaines parties du corps présentent un intérêt particulier pour réaliser cet exercice parce qu‘elles sont dépourvues de tissus musculaires ; elles ne sont recouvertes que par de la graisse et la peau. C‘est le cas de la colonne vertébrale et des extrémités des vertèbres lombaires, des côtés, des os des ischions (pointe de la fesse) et des hanches. Ce sont donc des points stratégiques pour la palpation.

La fonte des tissus musculaires n‘intervient qu‘après la fonte des tissus adipeux. La réduction importante de la masse musculaire peut donc laisser penser que l‘animal a été sous-alimenté depuis une période relativement longue.

vache holsteinLes races laitières ont une conformation plus angulaire. (photo ASPA Vittel)vache holsteinLes races destinées à  la boucherie, telle que la race Blanc bleu Belge ont un arrière train particulièrement musclé.
Ce qui peut induire en erreur

Les animaux à  la conformation très musclée peuvent induire en erreur, car un œil peu exercé risquera de confondre le muscle et la graisse. L‘animal apparaîtra alors comme plus en chair qu‘il ne l‘est vraiment.

Au contraire, un animal à  la conformation peu musclée pourra sembler trop maigre.

Pour savoir si l‘on est face à  un animal de type musclé, la croupe est un bon indicateur. Un animal de type musclé aura des formes de type arrondies et gonflées, tandis qu‘un animal peu musclé aura des formes plates et angulaires.

Le pelage, lorsqu‘il est dense, peut également induire en erreur. Ainsi, un mouton non tondu ou un cheval à  l‘épais pelage d‘hiver doit impérativement être palpé avec la paume de la main pour faire une évaluation correcte de son état de chair.

De même, une femelle qui est dans une gestation avancée ou un animal qui vient de manger ou boire abondamment pourrait sembler plus en chair qu‘ils ne le sont vraiment.

Les raisons pour lesquelles un animal peut être maigre

Lorsqu‘un animal est maigre, avant d‘accuser son propriétaire de mauvais traitements, il convient d‘en identifier les raisons.

Un animal peut être maigre parce qu‘il est âgé, malade, parasité, parce qu‘il a des dents usées, parce qu‘il est dominé par d‘autres animaux, qu‘il a allaité sa progéniture, etc.

Une fois identifiée l‘origine de la perte de poids, il convient d‘aider le propriétaire à  y remédier. Par exemple, si un animal est parasité, il faut le vermifuger. Si un animal a de mauvaises dents, il faut lui donner une nourriture adaptée, etc.

Si le détenteur refuse de prendre les mesures nécessaires pour permettre à  l‘animal dont il a la garde de retrouver un poids normal, il enfreint la réglementation qui protège les animaux.

Toutefois, il peut arriver qu‘un animal ne puisse pas retrouver un bon état de chair, par exemple parce qu‘il est âgé. Mais soyez vigilants ! Un âge avancé est l‘excuse la plus souvent utilisée par ceux qui négligent leurs animaux pour justifier un état de maigreur alarmant.

Quel devrait être l‘état d'engraissement des animaux ?

L‘état d‘engraissement souhaitable des animaux varie en fonction du stade de production. Un animal ne devrait être ni trop maigre, ni trop gras.

Chez les femelles, l‘état d‘engraissement souhaitable varie selon qu‘elles sont en période d‘accouplement, en cours de gestation, prêtes à  mettre bas ou à  sevrer leur progéniture.

Des femelles qui ont un mauvais état d‘engraissement donneront naissance à  des progénitures de plus petite taille, plus faibles, voire des mort-nés, elles auront une moins bonne production de colostrum et de lait, perdront beaucoup de poids durant la période d‘allaitement, seront moins résistantes aux maladies, etc.

De même, des animaux qui sont gardés à  l‘extérieur et qui sont exposés de façon prolongée au froid, au vent et à  l‘humidité devraient avoir une bonne condition corporelle. Une bonne couche de graisse les protège du froid et leur fournit des réserves corporelles qu‘ils pourront brûler tout au long de l‘hiver pour dégager de la chaleur.

Un état d‘embonpoint excessif peut être également préjudiciable aux animaux. Par exemple, il peut rendre une mise bas plus difficile ou causer une fourbure chez les chevaux.

Pour en savoir plus…
Si vous souhaitez apprendre comment mesurer l‘état d‘engraissement de chacun des animaux de la ferme, reportez-vous à  la page qui concerne les spécificités de chaque animal :