Actualité | Newsletter | | Faire un don | Contact | Presse | Liens & Ressources | FAQ
Animaux de ferme et maltraitance : soyons vigilants !

Le bâtiment d'élevage

Bâtiment d‘élevage : des animaux propres dans une construction saine

C‘est souvent depuis la route ou les petits chemins empruntés au hasard des promenades que l‘on aperçoit les bâtiments d‘élevage. Plus ou moins propres et entretenus, ils sont eux aussi à  l‘origine de la santé et du bien-être des animaux. Et de ce côté-ci, les éléments à  contrôler sont nombreux.

 

mammites
Les litières sales et humides favorisent l‘apparition de mammites.
La propreté, la qualité de l‘air et l‘ambiance dans les bâtiments

Les locaux doivent être maintenus dans un bon état de propreté et être bien drainés afin que les effluents puissent être correctement évacués dans le but de :

  • maintenir un environnement sain  ;
  • limiter la prolifération des agents pathogènes  ;
  • préserver la qualité de l‘air.

Une litière humide et souillée favorise l‘apparition de mammites ainsi que les infections aux pieds.

 

  • L‘entretien et la qualité des bâtiments
    Les locaux et les points d‘entrée dans les bâtiments doivent être bien drainés et les animaux doivent diposer d‘une aire de couchage sèche.
  • La qualité de l'air
    Dans les bâtiments mal aérés, de nombreux gaz nocifs peuvent rapidement s‘accumuler. Ils peuvent être à  l‘origine de graves problèmes respiratoires.
  • La présence de poussière
    Trop nombreuses, les particules de poussière nuisent à  la santé des animaux mais aussi de l‘éleveur.
  • L‘humidité de l‘air
    Pour le confort des animaux, il est important de maintenir un taux d‘humidité convenable dans les bâtiments. L‘air ne doit être ni trop sec, ni trop humide.
  • Les courants d‘air
    Il est important que les bâtiments soient correctement ventilés, mais dans le même temps, les animaux ne doivent pas être exposés à  des courants d‘air.
  • L‘éclairage
    L‘exposition des animaux à  des périodes alternées d‘éclairage et d‘obscurité contribue à  leur bien-être.
  • Le bruit
    Les bruits continus ainsi que tout bruit constant ou soudain devraient être évités. Ils peuvent effrayer les animaux et être source de stress.
  •  

    La propreté des animaux gardés

    A l‘intérieur des bâtiments, les animaux eux-mêmes devraient être maintenus propres ; c‘est un aspect important pour leur confort et leur hygiène.

    A titre d‘exemple, de nombreuses études ont démontré que

    • les mamelles sales sont davantage prédisposées à  l‘apparition de mammites, une infection des pis. Le lait provenant de vaches contaminées est impropre à  la consommation  ;.
    • un pelage sali, par exemple par de la boue, perd son pouvoir isolant et est pratiquement inefficace pour protéger les animaux contre le froid.
    pelage sale
    Un pelage sale n‘offre plus une protection efficace contre le froid.

    La réglementation exige que les animaux amenés à  l‘abattoir soient propres. Un pelage souillé peut en effet favoriser la contamination des carcasses, au moment de l‘abattage, par des bactéries telles que l‘E.Coli, le germe de Campylobacter, les salmoneloses, etc.

    Afin de répondre à  cette exigence, l‘Institut de l‘élevage et Interbev ont élaboré une grille de notation (1) permettant d‘évaluer la propreté des bovins. Cette grille donne quatre notes qui vont de A pour propre à  D pour très sale. Une grille de notation pour les autres espèces devrait être prochainement élaborée. Cette grille est un excellent outil pour juger de l‘état de propreté d‘un troupeau.

     

     

      Les questions à  se poser

      - La propreté

    • Les locaux sont-ils propres  ?
    • Les locaux sont-ils nettoyés, désinfectés et désinsectisés à  intervalles réguliers  ?
    •  

      - L'ambiance dans les bâtiments

    • Y a t-il une lumière suffisante ? Est-elle gardée en permanence allumée ou éteinte  ?
    • Un éclairage permet-il une inspection approfondie des animaux  ?
    • Y a-t il des courants d‘air  ?
    • Y a-t-il une forte odeur d‘ammoniac ou la présence incommodante d‘autres gaz  ?
    • Le taux d‘humidité dans les locaux semble-t-il très élevé  ?
    • La quantité de poussière semble-t-elle très élevée  ?
    • Les animaux sont-ils exposés à  des bruits constants ou soudains  ?
    • Si la santé et le bien-être des animaux dépendent d‘un système de ventilation artificielle, un système d‘alarme existe-t-il pour avertir de toute défaillance et fonctionne-t-il ? En cas de défaillance, existe-t-il un système de secours approprié (ex : fenêtres)  ?
    • Les équipements automatiques ou mécaniques (ventilateurs, abreuvoir, etc.) indispensables à  la santé et au bien-être des animaux sont-ils inspectés au moins une fois par jour et fonctionnent-ils  ?
    •  

      - Les aménagements

    • Les animaux attachés peuvent-ils se coucher  ?
    • Les animaux sont-ils entassés ? Disposent-ils au sol d‘un espace suffisant pour tous se coucher en même temps  ?
    • Les animaux disposent-ils d‘une aire de repos sèche et bien drainée  ?
    • Y a-t-il des aspérités ou des bords tranchants qui risquent de blesser les animaux (ex : tôles tordues, morceaux de fer qui dépassent etc.)  ?
    • La qualité du sol est-elle adéquate : trous trop larges, sol trop abrasif, trop glissant, trop sale, sol humide en tout point, les veaux âgés de moins de 15 jours disposent-ils d‘une litière  ?

     

    Vous avez constaté quelque chose d‘anormal ?

    Cliquez ici pour mieux connaître les lois qui protègent les animaux d‘élevage

    (1) « Eleveurs, évaluez l‘état de propreté des animaux – Interbev et Institut de l‘élevage ».