Actualité | Newsletter | | Faire un don | Contact | Presse | Liens & Ressources | FAQ
Animaux de ferme et maltraitance : soyons vigilants !

Courants d'air

Les courants d‘air

Il est important que les bâtiments soient correctement ventilés afin de permettre une bonne évacuation de l‘air vicié, mais dans le même temps, les animaux ne doivent pas être exposés à  des courants d‘air, sauf en été, un léger courant d‘air pouvant alors être parfois bénéfique.

Pour limiter les courants d‘air, les ouvertures du bâtiment par lesquelles se font les entrées d‘air devraient se situer à  environ deux mètres de hauteur au-dessus des animaux.

 

batiment

Des ouvertures devraient également être prévues au plafond du bâtiment, afin de permettre à  l‘air chaud, chargé d‘humidité, de poussière et de gaz de s‘évacuer.

Des filets brise-vent ou des bardages en bois ajourés peuvent être placés sur les ouvertures vers l‘extérieur afin de réduire la vitesse du vent qui entre dans le bâtiment.

Rappelons que les animaux peuvent généralement supporter des basses températures, mais à  condition qu‘ils ne soient pas exposés à  des courants d‘air. Les jeunes animaux sont plus sensibles que les adultes aux courants d‘air.

Une litière confortable, telle que de la paille, peut aider les animaux à  se protéger des courants d‘air.

fumigene
A l‘aide d‘un fumigène, un conseiller en bâtiment peut débusquer les courants d‘air.

Une personne peut identifier des flux d‘air important grâce à  ses propres sensations. On peut également identifier les courants d‘air à  l‘aide de fumigènes, ou en mesurant la vitesse du vent à  l‘aide d‘un anémomètre.

Les animaux exposés aux courants d‘air dans un bâtiment évitent les zones les plus exposées, se couchent contre les parois ou les mangeoires, se serrent les uns contre les autres, etc.