Actualité | Newsletter | | Faire un don | Contact | Presse | Liens & Ressources | FAQ
Animaux de ferme et maltraitance : soyons vigilants !

Eclairage

L‘éclairage dans les bâtiments

La présence de lumière

Comme les humains, les animaux diurnes ont un rythme biologique qui leur permet d‘être au mieux de leur forme en pleine journée (accélération du rythme cardiaque, plus grande force musculaire, meilleure attention, etc.) tandis que la nuit, leur corps est au repos et se livre à  d‘autres fonctions.

La lumière perçue joue un rôle important et est à  l‘origine de processus hormonaux qui contribuent à  régler ces rythmes biologiques.

L‘exposition des animaux à  des périodes alternées d‘éclairage et d‘obscurité contribue à  leur bien-être.

Un éclairage suffisant permet aux animaux :

  • de se déplacer  ;
  • d‘avoir des contacts sociaux  ;
  • de synthétiser la vitamine D qui fixe le calcium permettant ainsi un bon développement du squelette.

 

La puissance du flux lumineux

Si le flux lumineux n‘est pas assez puissant, les animaux ne peuvent pas voir. La réglementation exige que l‘éclairage des porcs soit d‘au moins 40 lux, 8 heures/jour. Hélas, elle n‘apporte pas une norme chiffrée pour l‘éclairage des autres espèces. Cela étant dit, l‘éclairage doit permettre au minimum à  tous les animaux de voir et d‘être vus distinctement.

Les animaux et notamment les volailles, exposés en permanence à  une lumière artificielle, peuvent souffrir de troubles oculaires et d‘immunodépression.