Actualité | Newsletter | | Faire un don | Contact | Presse | Liens & Ressources | FAQ
Animaux de ferme et maltraitance : soyons vigilants !

Besoins des volailles

Les besoins spécifiques des volailles

Des dispositions particulières existent pour les élevages de plus de 350 poules. Elles sont prévues par l‘Arrêté du 1er février 2002 établissant les normes minimales relatives à  la protection des poules pondeuses qui définit les règles auxquelles doivent répondre les élevages de type alternatif (au sol et en plein air), et les élevages de poules en cage. La PMAF peut apporter sur simple demande des précisions concernant la réglementation qui s‘applique à  ces gros élevages. Elle n‘est pas présentée ici dans son intégralité car cette brochure vise avant tout à  apporter des conseils concernant l‘inspection d‘élevages de petite taille, de type basse-cour.

Textes réglementaires spécifiques à  la protection des volailles
  • Arrêté du 1er février 2002 établissant les normes minimales relatives à  la protection des poules pondeuses
  • Recommandations du conseil de l‘Europe concernant les poules domestiques
L‘exposition à  de basses températures

Les volailles sont sensibles aux très basses températures et notamment aux gelures. La crête des poules pondeuses et les barbillons peuvent geler. Elles doivent donc bénéficier d‘une protection contre les intempéries. Lorsqu‘il fait froid, leur consommation de nourriture et notamment de fourrages augmente.

L‘exposition à  des températures élevées

Les volailles peuvent être très sensibles aux températures élevées. Chaque année, des centaines de milliers de volailles meurent dans les élevages intensifs lors des périodes de canicule. Lorsqu‘il fait très chaud, il est particulièrement important que les volailles disposent d‘eau et d‘ombre.

Les volailles qui ont trop chaud ont une respiration accélérée, le bec est gardé ouvert.

L'abri
poules abri

Un abri en dur est nécessaire pour protéger les volailles de la pluie et du vent. Il est également nécessaire pour les protéger des prédateurs comme les renards, les chats, les fouines, les belettes, les rats etc. La nuit, l‘abri devrait être fermé et bien isolé. Sa conception doit permettre de maintenir une température assez élevée en hiver, et basse en été. Les toits de tôle sont donc à  proscrire. L‘abri doit être correctement aéré, mais pour autant, les volailles devraient être à  l‘abri des courants d‘air. La présence de nids est également souhaitable.

Il ne doit pas y a voir d‘objet saillants susceptibles de blesser les volailles.

L‘état du sol des enclos extérieurs

Il doit être bien drainé. La présence d‘arbres ou de buissons peut offrir de l‘ombre et protéger les volailles contre les rapaces.

La clôture

Une clôture n‘est pas toujours indispensable, mais peut être nécessaire pour protéger les volailles des prédateurs.

L‘état de propreté et l‘aménagement des locaux

Des perchoirs devraient être installés à  l‘intérieur de l‘abri (chose inutile pour les oies et les canards). Le sol doit pouvoir être nettoyé facilement. Il est souhaitable qu‘il soit recouvert de litière, telle que de la paille. L‘abri devrait être désinfecté régulièrement à  l‘aide d‘un produit approprié.

L‘éclairage

Les volailles devraient disposer d‘un éclairage mais ne doivent pas être éclairées en permanence.

L‘alimentation
alimentation des poules

Des aliments adaptés aux volailles peuvent être achetés dans le commerce sous forme de céréales mélangées ou de granulés. On peut également donner aux volailles des fourrages verts, des tourteaux, des légumes, etc.

L'abreuvement

Des abreuvoirs devraient être en permanence à  la disposition des volailles. L‘eau doit être maintenue propre. En cas de gel, la glace devrait être brisée (ou de l‘eau chaude devrait être mise à  leur disposition).

Une poule boit 200 à  250g/jour d‘eau, un dindon 0,7l/jour, un canard et une oie 0,6l/jour.

Les poussins

S‘ils ne bénéficient pas de la protection de leur mère, les poussins doivent être élevés sous une lampe chauffante.

Les mutilations

 

lunettes poule(photo : Marc Giraud)debecquage poussins
Le chaponnage (la castration des coqs mâles) demeure hélas autorisé. L‘épointage du bec des poules pondeuses est autorisé si aucun autre moyen ne permet de lutter contre le phénomène de picage et de cannibalisme. Il doit être réalisé par un personnel qualifié et sur des poussins de moins de 10 jours.

 

L‘usage d‘œillères destiné à  éviter le piquage de plumes, qui pénètrent dans le septum nasal, n‘est pas autorisé.

Les signes de mauvaise santé

Baisse de la ponte, troubles respiratoires, diarrhée, écoulement par le bec, yeux irrités, amaigrissement, pelage mal entretenu, faible réactivité etc. Les oiseaux ont une température corporelle de 41C°.

L'état de chair des volailles
squelette poule

On peut apprécier l‘état de chair des volailles en palpant l‘os de la poitrine. S‘il est saillant et que les muscles sont atrophiés, l‘oiseau est trop maigre.

Vous avez constaté quelque chose d‘anormal ?

Cliquez ici pour mieux connaître les lois qui protègent les animaux d‘élevage